12/10/2010

Le Christ

Christ, est la traduction grecque (retenue dans la traduction de la septante) du terme hébreu de machiakh, « Messie » et signifie « celui qui a reçu l’onction ». On consacrait les pierres des autels avec une onction d'huile, qui pénètre même la pierre. Versée sur une personne consacrée, l'huile symbolise l'esprit divin, qui pénètre même les cœurs de pierre. Ce qualificatif est un terme générique, qui s'applique à tous ceux qui sont consacrés, comme c’était le cas pour les rois, les prophètes, et les grands prêtres d’Israël. Le terme de Christ n'est même pas limité au peuple d'Israël. Ainsi, dans l'Ancien Testament, Cyrus est désigné par le terme Messie pour avoir aidé à la reconstruction du temple.

Il désigne progressivement le sauveur attendu par les Juifs, qui est l'amplification d'une royauté idéale. Cette amplification se produit au VIe siècle av. J.-C. sous le règne du roi Josias ou peu après. Dans le nouveau Testament, il aura tendance à être utilisé comme un nom propre dans les Épîtres catholiques et pauliniennes.

Dans un sens figuré, désigner Jésus comme « Christ » signifie d'une part qu'il est considéré comme remplis de l'esprit de Dieu, et d'autre part, qu'il remplit le triple rôle de prêtre, de prophète et de roi. Pour les chrétiens, Jésus est « le Christ » par excellence, c'est à dire celui qui remplit cette mission de manière absolue et parfaite. « Jésus-Christ regroupe en lui ces trois fonctions, il est à la fois prêtre, prophète et roi. Ces trois fonctions, Il les a accomplis d'une manière parfaite dans l'Esprit Saint. Il n'y a qu'un seul cas dans l'histoire où l'Esprit a été accueilli totalement d'une manière unique, sans déformation ni en altération: c'est en Jésus Christ ».

On peut relever dans les évangiles deux passages où Jésus reçoit une onction. Au début de sa vie publique, il se trouve « rempli du Saint Esprit » à la suite de son baptême par Jean le Baptiste. Il reçoit par ailleurs une onction d'huile parfumée à Béthanie, ce qui est interprété par Jésus comme une consécration de sa mort à venir.

À la suite du Christ, « tous les fidèles ont été associés au Peuple de Dieu et rendus à leur manière participants de l'office sacerdotal, prophétique et royal du Christ, et qui exercent pour leur part la mission dévolue au peuple chrétien tout entier dans l'Eglise et dans le monde.  » Ainsi, les chrétiens sont aussi consacrés par leur baptême comme prêtres, prophètes et rois: ils ont vocation à devenir « Christ » dans le Monde.

 

Onction_%C3%A0_B%C3%A9thanie.gif

 

17:05 Écrit par Esprit Solstice dans general | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.