12/10/2010

Trinité

Avec toi et le Saint-Esprit

 

Les chrétiens adorent un seul Dieu. Dieu est lui-même transcendant, incompréhensible et inconnaissable; d'une essence unique, il se laisse comprendre par l'homme sous forme de trois personnes, qui constituent la Trinité chrétienne : le Père, le Fils (Jésus) et l'Esprit Saint. Cette communion de trois entités est appelée le mystère de la Sainte Trinité.

« La vérité révélée de la Sainte Trinité a été dès les origines à la racine de la foi vivante de l’Église, principalement au moyen du baptême. Elle trouve son expression dans la règle de la foi baptismale, formulée dans la prédication, la catéchèse et la prière de l’Église. De telles formulations se trouvent déjà dans les écrits apostoliques, ainsi cette salutation, reprise dans la liturgie eucharistique : « La grâce du Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu et la communion du Saint-Esprit soient avec vous tous » (2 Co 13, 13 ; cf. 1 Co 12, 4-6 ; Ep 4, 4-6).

Si le mystère de la trinité échappe à l'intelligence, il reste perceptible pour la mystique chrétienne: l'unité de substance des trois personnes divines se manifeste en ce que la méditation sur l'une des personnes conduit immédiatement à la contemplation des deux autres. Le lien reste mystérieux, mais son existence montre que ces trois personnes se fondent en un seul Dieu transcendant.

Le Messie est la deuxième personne de la Trinité dans le christianisme. Pour les chrétiens orthodoxes, catholiques et pour la plupart des protestants, Jésus est à la fois un être humain, le Messie, et le « Fils de Dieu ». Pour les chrétiens issus des sept conciles, rattacher Jésus-Christ à la trinité signifie donc qu'après avoir reconnu dans Jésus de Nazareth son caractère de Messie (Christ), de Fils de Dieu, et de premier-né parmi les vivants, ils reconnaissent dans ces mêmes caractère une nature essentiellement divine.

L'articulation de cette nature divine avec la nature humaine a été le sujet principal des premiers débats, dans l'histoire de l'Église, et a conduit à de nombreuses discussions christologiques et différences d'interprétation.

Dieu pour les siècles des siècles

L'expression « pour les siècles des siècles » signifie l'éternité, non pas dans le sens de quelque chose qui dure indéfiniment au fil du temps, mais dans le sens d'une nature qui échappe au temps, et se place en dehors de toute chronologie. Dieu n'est pas soumis au temps, parce qu'il a tout créé, y compris le temps lui-même. C'est dans ce sens que lorsque Jésus dit « Avant qu'Abraham fût, je suis », son auditoire l'interprète comme une affirmation de sa nature divine.

La dernière étape de la formule d'oraison affirme la conséquence logique des précédentes : si le chrétien voit dans Jésus de Nazareth le Christ Fils de Dieu, et dans ce dernier le Fils trinitaire, Dieu en essence, alors la personne de Jésus réalise simultanément ces deux natures, et est à la fois « vrai Homme et vrai Dieu ». Vrai homme, dans son historicité, et vrai Dieu dans l'éternité.

Pour un chrétien, la bonne nouvelle n'est alors plus tellement ce qui s'est passé pour Jésus de Nazareth il y a deux mille ans, mais ce que signifie l'existence de Jésus-Christ, pour lui et aujourd'hui. Si Jésus est le premier-né des « vivants », le premier des Fils de Dieu, et le Christ par excellence, c'est son humanité qui a supporté ces différentes natures. En réalisant dans sa nature humaine ces natures divines, il ouvre une voie qui permet à chaque homme de réaliser en lui sa divinité. Ainsi, « le Verbe de Dieu s'est fait homme afin de nous faire dieu » La bonne nouvelle pour un chrétien est qu'en suivant la voie ouverte par Jésus Christ, il est possible d'atteindre Dieu. « Dieu s'est fait homme afin que, marchant à la suite d'un homme — ce que nous pouvons — nous arrivions jusqu'à Dieu — ce que nous ne pouvions pas. En revêtant l'humanité, le Verbe nous offre un court chemin pour participer à sa divinité. »

 

605px-H_Agia_Triada_Moni_Vatopediou_Agion_Oros.jpg

 

17:09 Écrit par Esprit Solstice dans general | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.