20/10/2010

Cantique des Cantiques

Cantique des Cantiques
 
Le plus beau de tous les chants. Il appartient aux écrits de Salomon
>> Elle et lui. Le dialogue des amoureux :
 
> Elle  :
 
- Embrasse-moi, embrasse-moi donc ! Ton amour m'enivre plus que le vin, plus que la senteur de ton huile parfumée. Tu es séduisant comme un parfum raffiné ; il n'est pas étonnant que toutes les filles soient amoureuses de toi !

 

- Prends-moi par la main, entraîne-moi et courons. Tu es mon roi, conduis-moi dans ta chambre, rends-nous follement heureux tous les deux ; célébrons ton amour plus enivrant que le vin. Elles ont bien raison, les filles, d'être amoureuses de toi !

 

- J'ai beau avoir le teint bronzé, je suis jolie comme les tentes des bédouins, comme les tapisseries de luxe. Filles de la capitale,
 
- ne me regardez pas comme ça, sous prétexte que je suis hâlée, brunie par le soleil : c'est que mes frères se sont fâchés contre moi et m'ont imposé de surveiller les vignes. Mais pour ma vigne à moi, je ne veux pas de surveillance !

 

- Toi que j'aime, dis-moi donc où tu fais paître ton troupeau, où tu le mets au repos, vers midi. Ainsi je n'aurai pas l'air de chercher l'aventure

près des troupeaux de tes camarades.

> Les bergers :

- Si tu ne le sais pas, la belle, suis donc les traces des moutons, et conduis tes chevrettes près des cabanes de bergers.

> Lui :

 

- Ma tendre amie, tu as aussi belle allure que le cheval de parade attelé au char du Pharaon.

 

- Des pendants d'oreille rehaussent la beauté de tes joues, et un collier de coquillages l'élégance de ton cou.

> Les bergers :

 

- Nous te ferons faire des pendants d'or avec des incrustations d'argent.

> Elle :

 

- Pendant que mon roi est à son festin, mon parfum de nard répand sa senteur.

 

- Mon bien-aimé est pour moi comme un sachet de myrrhe odorante qui repose entre mes seins,

 

- comme une grappe de fleurs de henné aux vignes d'En-Guédi.

> Lui :

 

- Que tu es belle, ma tendre amie, que tu es belle ! Tes yeux ont le charme des colombes.

> Elle :

 

- Toi aussi, mon amour, tu es beau, tu es superbe. Nous avons un lit de verdure,

 

- les branches des cèdres forment les poutres de notre maison, les genévriers en sont les cloisons.



100926031401320455.png

 

17:37 Écrit par Esprit Solstice dans general | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.