20/10/2010

La bilocation

La bilocation 

 

Description du phénomène :

Le phénomène de décorporation ou de sortie hors du corps se produit sous l’action de certaines causes (choc accidentel, maladie, absorption de drogues, opération, expérience mystique,...) .

Le sujet a conscience de se retrouver hors de son corps auquel il reste relié par un cordon. Quel que soit la nature de la matière de ce corps double, elle reste de la matière, d’où ses propriétés sensibles (existence de sensations, d’imagination, de mémoire etc.).

La décorporation s’accompagne généralement de vibrations rapides, de pression cérébrale, d’une conscience aiguë d’exister, de pouvoir voyager sans efforts, de connaître des personnes et des lieux différents, sans toutefois pouvoir communiquer avec les autres vivants, mais avec souvent une impression puissante d’ouverture aux autres, d’amour, de compréhension de l’univers, de pouvoir... alors que le corps physique abandonné paraît sans intérêt, lourd et pénible à réintégrer.

Les Etapes de la sortie hors du corps sont décrites grace aux témoignages recueillis par E. Bozzano (1957) et A. Sotto (1978).
Relaxation de préférence dans l’obscurité, corps allongé. Détacher son esprit de toute pensée parasite, essayer de faire le vide cérébral. Suivre mentalement son corps des pieds vers la tête, en ressentant le poids extrême de chaque membre.

Le sujet sent alors très nettement le détachement du corps qu’il perçoit inerte et sans intérêt. Son esprit possède toutes les sensations de son corps inutile, auquel il est relié par une Corde d’argent dont la présence est rassurante.

Le temps, l’espace, la matière ne sont plus les mêmes. Le sujet se sent léger et heureux, chaque désir devient immédiatement réalité

La réintégration est difficile, avec l’impression de rentrer dans une prison étroite et lourde.

Premières Etudes scientifiques :

Les premières tentatives pour étudier scientifiquement la bilocation n'eurent lieu qu'en 1965, lorsqu'un psychologue de l'université de Davis en Californie, le docteur Charles Tart, se consacra à ce sujet.

Il fit d'abord passer une série de tests à une jeune femme qui l'avait contacté et affirmait qu'elle se projetait chaque soir hors de son corps physique
Dans son laboratoire , elle parvint à donner correctement le nombre cible de cinq chiffres placé hors de sa vue. Mais le docteur Charles Tart demeura prudent sur cette expérience car en inspectant la pièce le lendemain il s'aperçut que ce nombre aurait éventuellement pu être lu grâce à un phénomène de réflexion.

Par la suite, Robert Monroe servit de sujet d'expérience à Charles Tart. Robert Monroe affirma avoir vécu des EHC au cours des deux sessions auxquelles il avait participé. S'il ne parvint pas à lire la cible (cinq chiffres inscrits sur un document placé hors de sa vue), il évoqua l'une de ses décorporations. En 1967, les résultats de l'expérimentation firent l'objet d'une communication de Charles Tart qui indiqua que une grande partie du cycle de sommeil se déroulait en état hypnagogique. Là égalment, Charles Tart adopta une attitude prudent estimant les résultats d'ensemble peu significatifs.

Les expériences mystiques qui permettent la sortie du corps suivent des techniques ou des régimes particuliers conduisant à l’anoxie, qui est la diminution du taux d’oxygène dans les cellules et les tissus, et particulièrement dans le cerveau qui y est très sensible. Ces techniques peuvent être l’alimentation riche en légumes, le jeûne, le yoga de la respiration, la suffocation par la fumée, l’immersion, le séjour en altitude, la danse tourbillonnante... Elles entraînent hallucinations, visions, apparitions... et sont comparables aux effets obtenus avec certaines drogues, en particulier le L.S.D. Il y aurait, dans ce cas, activité musculaire réduite et formation d’ondes alpha lentes.

sortie%20hors%20du%20corps.jpg

 

 

 

 

17:14 Écrit par Esprit Solstice dans general | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.