20/10/2010

La bilocation

La bilocation 

 

En quoi consiste exactement une sortie en astral ?
Est-ce qu'une partie subtile de notre être qui se déplace de maniére effective dans l'espace,
rompant ce lien mystérieux qui unit notre conscience au corps physiologique ?
 
Ce phénomène serait une impressionnante propriété de la nature humaine.
 

Elle se produit souvent comme part d'une expérience de mort imminente. C'est-à-dire lorsqu'une personne est éjectée de son corps à la suite de quelque traumatisme sévère (accident de voiture, chirurgie, crise cardiaque, accouchement, etc.). Les "projetés" sont conscients de choses se produisant dans le monde réel, en temps réel; comme les conversations et événements centrés sur, ou proche de, leur corps physique. Dans de nombreux cas, ces événements et conversations sont précisément rapportés par les personnes après qu'elles sont retournées dans leur corps.

Les références á un corps astral abondent dans la littérature de tous les pays et toutes les époques.

D'après les témoignages, mis àpart une impression immédiate de sérénité et de plénitude, la sensation générale est celle de l'état corporel ordinaire. Certains sujets ont affirmé être relié à leur corps physique par une sorte de lien immatériel. Le "corps astral ", bien qu'ayant le même aspect charnel, est en réalité constitué d'une matière délicate et lumineuse, capable de franchir les obstacles solides.
Les premiers écrits de l'Inde mentionnent les huit siddhis (pouvoirs que l'homme peut acquérir par la méditation. Le sixiéme siddhi permet de " voler dans le ciel ".

Dans de nombreuses religions orientales, on confére généralement au sorcier, le chaman, le pouvoir de quitter son corps par l'exercice de sa propre volonté et d'accompagner ainsi l'âme des défunts vers la terre des ancêtres.

Dans l'ancienne Égypte, on croyait pouvoir entrer dans le " plan astral " par dix grilles et sept portes. Le corps astral lui-même était représenté sous la forme d'un oiseau, symbole de ce qui peut échapper aux lois de la pesanteur. De même, dans la Bible, Paul parle d'un homme qui a été emporté au Paradis et s'interroge : " Était-ce dans son corps? Était-ce hors de son corps? Je sais. Dieu le sait. (II. Cor., XII3).

En quoi consiste exactement une sortie en astral? Est-ce qu'une partie subtile de notre être qui se déplace de maniére effective dans l'espace, rompant ce lien mystérieux qui unit notre conscience au corps physiologique? Est-ce, au contraire, tout simplement une forme un peu particuliére de télépathie ou de clairvoyance ?
Une personne est étendue sur son lit. Par suggestion auto-hypnotique ou extérieure, elle parvient á libérer sa conscience des liens physiologiques et á la diriger vers un quelconque point de l'espace afin d'en ramener certaines informations.

Y a-t-il vraiment "déplacement" ou bien cette personne s'imagine-t-elle simplement qu'elle sort en astral alors qu'elle a recours á la télépathie ou á la clairvoyance pour prendre connaissance de ces informations ? Ne complète-t-elle pas une perception extra-sensorielle statique avec des éléments puisés au plus obscur de sa mémoire? Ne va-t-elle pas rechercher ses renseignements par témoins interposés, dans l'esprit desquels elle pénétre par pure télépathie ?

Tous ces témoignages, qui concordent sur l'essentiel, conduisent inévitablement á poser la question : quelle est la limite entre la vie et la mort? Quand il y a désincarnation, la vie n'est plus vraiment physique . D'ailleurs, pour se manifester, ce phénoméne de projection astrale n'est pas obligatoirement précédé d'une crise grave : il existe des témoignages de " promenades " astrales parfaitement spontanées. Et comment expliquer ces défis aux lois connues de l'espace et du temps ?

Montage.jpg

 

17:17 Écrit par Esprit Solstice dans general | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.