30/04/2011

L'illusion

Le secret de la lune

 

Votre conjoint(e) qui possédait toutes les qualités du monde se retrouve maintenant avec tous les défauts du monde ? 

Vous rencontrez des embûches qui vous semblent insurmontables ? 

La vie qui était merveilleusement belle est soudainement devenue maussade et triste ? 

Si vous avez répondu oui à l’une ou l’autre de ces questions, c’est probablement parce que vous ne connaissez pas encore le secret de la lune.

C’était en décembre 2000. Il faisait beau et chaud car je me trouvais à Split, une ville de la Croatie située sur une presqu’île au bord de la mer Adriatique.  Je terminais ma tournée de spectacles européenne par une visite de ce site enchanteur à même un décor de château fort qui fut érigé au VIIe siècle. 

De partout, la vue y était pittoresque, relevant littéralement d’un monde fantasmagorique. Les constructions et les monuments médiévaux agencés au paysage de la mer, du soleil et des palmiers me rendaient pratiquement fou d’extase, au point de vouloir tout prendre en photo. Toute la journée, je me suis promené dans ce labyrinthe fabuleux, admirant tout ce qui m’entourait.

Le soir venu, je décide de prendre une marche en longeant la mer. 

Soudain, me retournant vers la ville, j’aperçois le plus beau décor qui m’ait été donné de voir durant toute ma vie : une lune gigantesque surplombe la cité illuminée tout en découpant la silhouette des palmiers environnants. 

Ayant rarement vu l’astre de la nuit d’une telle dimension, je sors mon appareil et je le photographie, convaincu qu’il s’agira de la plus belle photo de mon voyage. 

À mon retour de voyage, je m’empresse d’aller faire développer mon film, déjà fier de la photo sublime que j’ai réussis à prendre. Dès que les photos sont prêtes, j’accours au comptoir de finition et j’ouvre l’enveloppe qu’on me remet. Sans regarder les autres photos, je me rends directement à celle que je crois être un chef-d’œuvre. 

 

En la voyant, la mâchoire me tombe : la lune est minuscule comparativement aux autres éléments de l’image. C’est à n’y rien comprendre!  Comment celle-ci a-t-elle pu rétrécir durant le processus de développement de la photo?  C’est de la véritable magie !

 

    Je continuerai de me gratter la tête à ce sujet jusqu’à ce que je tombe sur une explication scientifique publiée sur le Web. À mon grand étonnement, on y explique que la lune paraît beaucoup plus grande lorsqu’elle est basse que lorsqu’elle est élevée dans le ciel mais qu’en fait, elle occupe toujours le même angle dans notre champ visuel, soit 0,5º. 

 

En fait, c’est notre cerveau qui hallucine car il est habitué à ce que tout objet se trouvant à l’horizon occupe un angle de vision inférieur. Par exemple, le nuage au-dessus de notre tête rétrécit à mesure qu’il s’éloigne vers l’horizon. Mais, dans les faits, ce qui n’est pas le cas de la lune. 

 

Ainsi, comme celle-ci ne diminue pas de taille en descendant vers l’horizon, le cerveau l’imagine gigantesque et lui accorde donc une importance disproportionnée dans l’image qu’il forme pour nous la représenter. 

 

Les caméras ne possédant pas encore notre intelligence parfois trompeuse, elles ne peuvent donc pas s’imaginer la lune plus grosse qu’elle ne l’est en réalité, c’est pourquoi elles nous la représentent dans les véritables proportions, soit comme un minuscule point blanc dans le firmament.

 

La lune nous révèle donc un grand secret : ce que nous percevons ne reflète pas toujours la réalité. À cet égard, l’éminent psychologue et philosophe William James a déclaré :

 

«Bien qu’une partie de ce que nous percevons parvienne à nos sens à partir de l’objet qui se trouve devant nous, une autre partie (et ce pourrait être la plus grande partie) provient de notre propre pensée.»  

Combien de fois dans la vie prenons-nous pour réalité ce qui n’est en fait qu’une illusion? 

 

Mon expérience d’illusionniste m’a appris que nous avons tous tendance à commettre des erreurs de perception qui —si nous en ignorons les mécanismes—, nous mènent inévitablement à tirer de fausses conclusions. 

 

Tantôt anodines, tantôt plus conséquentes, ces hallucinations mentales nous conduisent à prendre des décisions ayant des répercussions plus ou moins souhaitables sur l’ensemble de notre vie. 

Ainsi donc, la prochaine fois que vous serez porté à voir un défaut ou un problème de façon disproportionnée, rappelez-vous du secret de la lune :

 

TOUT N’EST QUE PERCEPTION !

 

 

fw_wezmq[1].jpg

 

10:53 Écrit par Esprit Solstice dans general | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bien entendu que tout est perception ... Quand vous parlez d'illusions, je parle de ressenti.
Mais tant mieux si vous arrivez à rester neutre dans toutessituations.

Écrit par : M. | 02/01/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.