02/04/2012

Vivre 'son' époque avec un coeur d'enfant

Vivre 'son' époque avec un coeur d'enfant

 

Des milliers d'actions se passent à chaque instant présent et chacune est vécue dans le moment présent en fonction de la vibration activée.

Nous vivons différemment ce qui arrive en fonction de notre état d'humeur (la clarté de nos fluides intérieurs et de notre circuit magnétique et électrique).

Les sens physiques sont pour une grande partie de ces vecteurs d'humeur.

Vous avez déjà du constater qu'une vision dérangeante peut vous agacer ou vous rendre malade ou au contraire vous ravir et élever votre taux vibratoire.
Idem pour des sons entendus ou des parfums sentis.

Les uns disent 'cette musique est super' ou 'ça sent terriblement bon' et les autres 'c'est horrible, c'est cacophonique' ou 'ça pue'... et ce pour la même base émise !

Un tas de fumier peut être dynamisant pour les uns, et horrifiant pour les autres...

Idem pour un plat, trouvé succulent chez les uns, et mauvais ou déplaisants chez les autres... (il suffit de voir une émission d'un 'diner presque parfait' pour le comprendre... chacun ses goûts et sa vérité)

Dans ces choix de sens, d'autres n'ont aucun avis à donner, ils sont passifs, poussifs, froids ou neutres.
Soit là vie ne les intéresse pas, soit ils n'osent pas donner leur avis par peur d'être jugé et rejeté ou critiqué, soit ils ont vraiment fait un alignement intérieur qui neutralise en conscience et accepte de ce fait tout ce qui se passe sans être dérangés.

Ce qui change dans la perception d'un sens, est l'accord harmonieux ou dysharmonieux qui se fait entre notre composition atomique et celle de l'émission émise.

Selon nos mémoires, nos croyances, notre éducation, notre richesse karmique et nos choix, tout change.

Il n'est pas rare d'entendre un adulte dire à un enfant, ou à un autre adulte : 'ce n'est plus de mon temps' ou 'à mon époque, c'était mieux'...
Mais alors... cet adulte est-il mort depuis alors puisque ce moment présent où il parle, ne fait plus partie de 'son' époque ?

Quand s'est-il arrêté de vivre alors ?...

Bien souvent, nous sommes conscient de notre vie jusqu'au moment, où la matérialité de la vie prend le dessus sur la vie elle-même.

Un enfant (ou jeune adolescent), dans des conditions normales, n'a pas trop de préoccupations matérielles. Ses parents et éducateurs lui assurent l'essentiel.
Il peut ainsi profiter de la vie, jouer, rire, danser, écouter de la musique, se tenir au courant de la mode dans tous les domaines, bouger, faire du sport en grande quantité... il vit pleinement et enregistre tout.

Un peu plus tard, lorsque jeune adulte, il doit réussir ses examens, trouver du travail ou commencer à trouver la vie difficile, rencontrer le/la partenaire idéale, se marier et devenir Père ou Mère avec toutes les obligations à assumer, bien souvent, il se ferme à ce qui se fait à l'extérieur.

Il arrête les enseignements, fait moins de sport ou arrête complètement parce que son corps suit moins, par manque de temps ou d'argent, il ne voit plus ses ami(e)s, parce que son conjoint ne les apprécie pas, rit de moins en moins, se sépare de ses collections de jeunesse... mets les coupes à la cave ou au grenier et repart à vide.

Il enregistre de moins en moins ce qui se fait à l'extérieur et s'enferme dans son monde pour pouvoir trouver la force de tout réaliser.

C'est à ce moment-là, que s'arrête 'son' époque tandis que d'autres continuent d'enregistrer et de vivre leur temps.

Un personne qui vit au moment présent, et apprécie chacun de ses instants est toujours d'actualité... son époque c'est maintenant avec tout ce que cela comporte.

Redevenez comme des petits enfants pour trouver le royaume intérieur.
Soyez libres des contraintes, des modes lancées par des personnes froides du coeur, n'ayant de pensées que l'argent ou le pouvoir, ou se faire 'reconnaitre' et 'démarquer' leur métier.
Les révolutionnaires qui veulent tout changer sont légion !

En gardant un coeur d'enfant, en vivant chaque moment présent en connexion avec la sagesse de la vie, nous ne sommes pas déconnectés de la réalité mais en plein dedans.

Et seulement, en cet instant présent, nous pouvons choisir de libérer les mémoires du passé qui nous encombrent, afin de créer un avenir meilleur.
Le pardon est la meilleure gomme divine mise à notre disposition.
Il permet de remettre les causes en état de neutralité et d'effacer leurs effets.

L'action concrète et conscience, pacifique mais bien ciblée, est aussi un moyen d'effacer ces enregistrements.

'La vérité sort de la bouche des enfants' peut alors prendre tout son sens dans notre propre bouche.

Êtes-vous de ce temps présent ou du passé ? Du futur ?
Du 'quand tout ira mieux' ou du 'quand tout sera foutu' ?...

Là, maintenant, à ce moment précis, qu'êtes-vous prêt(e) à faire pour vivre réellement ?

1216735812wW9jSM.jpg

 

 

18:08 Écrit par Esprit Solstice dans general | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |